您当前的位置:首页 >> 动态
中非部长级卫生合作发展会议北京宣言
中华人民共和国国家卫生和计划生育委员会2013-08-16

一、中国和非洲国家负责卫生事务的部长,以及非盟、世界卫生组织、联合国艾滋病规划署、联合国人口基金、联合国儿童基金会、世界银行、全球抗击艾滋病、结核病和疟疾基金、全球疫苗免疫联盟的代表,为落实2012年中非合作论坛第5届部长级会议通过的《北京行动计划》,在中国向阿尔及利亚派遣第一支援外医疗队50周年之际,于20138月在北京举行中非部长级卫生合作发展会议。

二、我们围绕着“新形势下的中非卫生合作重点领域”的会议主题,认为卫生是中非合作的重要组成部分,为发展中非关系、增进中非人民友谊发挥了重要作用。我们认同合作伙伴精神、共同受益原则和南南合作的价值。我们还回顾了中非卫生领域既往的合作,注意到近年中非卫生合作迅速发展,就进一步深化卫生合作的重点领域和合作方式进行了探讨,并达成共识。

三、受援国政府感谢中国医疗队过去50年在非洲为提高当地人民健康水平所作出的重要贡献,赞赏长期以来中国支持非洲开展医疗卫生基础设施建设、培训医疗卫生专业人员。这些努力推动了非洲总体卫生事业发展。

四、我们高度评价中非合作论坛作为中非之间开展集体对话的重要平台和务实合作的有效机制,为促进卫生领域的合作所发挥的重要作用。我们愿进一步努力,推动论坛机制下的卫生发展相关议题的讨论,建立成果跟踪与评估机制,使卫生合作在中非新型战略伙伴关系中发挥更加重要的作用,在应对卫生挑战方面共同承担责任,促进世界团结。

五、我们认识到健康在社会发展中发挥的重要作用,健康是人全面发展的基础,应当将健康置于全球社会发展的中心。我们认可各国政府为促进卫生可持续发展而增加本土卫生投入的重要性。我们呼吁国际社会加大投入,积极支持和帮助非洲国家实现卫生相关千年发展目标。

六、我们呼吁确保卫生在2015年后全球发展议程中的优先地位,加强卫生系统。我们应当继续支持千年发展目标中卫生相关指标的实现,充分认识到传染性疾病和慢性非传染性疾病给发展中国家造成的沉重疾病负担,推动卫生服务的全民覆盖。我们呼吁重视母婴健康、儿童健康及与未来非洲发展相关的健康需求,促进普遍可及的生殖健康服务。我们呼吁国际社会关注发展中国家医药产品的质量、可及性和可负担性问题,采取措施降低价格。

七、我们呼吁中非卫生合作能够以非洲现有的国家卫生战略和规划为出发点,这些战略框架包括:《非洲卫生规划》(2007-2015年)、《非洲医药制造规划和行动计划(2012年)》、《非洲国家联盟抗击艾滋病、结核病和疟疾共同责任和全球团结路线图》、《非洲加速降低孕产妇、新生儿和儿童死亡率行动》、《非洲重新承诺儿童生存,预防儿童死亡亚的斯宣言》和《性与生殖健康及权利马普托行动纲领》。

八、我们支持世界卫生组织为加强其在全球卫生治理中的核心作用和地位而进行的改革。

九、我们重申,中非双方将继续深化在卫生领域合作。为此,我们将:

(一)共同落实好中非合作论坛第五届部长级会议通过的《北京行动计划(2013-2015)》中关于医疗卫生领域的相关内容。

(二)开发卫生人力资源。促进中非医疗机构间的对口交流与合作,继续向非洲提供奖学金,建立中非合作重点临床学科。促进医学院校合作交流,推动中非卫生职业技术培训合作,加强机构管理和监管。

(三)促进中非包括传统医药在内的有关学术、科研机构开展对口交流与合作,建立中非医疗卫生领域联合研究实验室,制定相关伦理规范准则,邀请非洲青年科学家到中国从事研究工作,也欢迎中国青年科学家到非洲开展研究。

(四)支持非洲国家卫生政策和项目,研究全面医疗保健覆盖,以实现卫生系统长期的、可持续卫生发展,支持建立卫生信息系统,尤其是与出生和死亡相关信息系统。

(五)支持预防和控制传染病和非传染病。支持扩大免疫计划和抗击疫苗可预防疾病。

(六)通过发展伙伴开展国际合作,逐步探讨并试点开展血吸虫、疟疾,以及人人享有生殖健康保健、艾滋病和结核病预防、护理、治疗、辅助等公共卫生合作项目。

(七)支持卫生基础设施建设,包括中方将向非洲捐赠全科模块化箱房诊所。

(八)通过人才能力建设和使用适宜技术推动中非在医药产品标准、监管等方面的合作,促进高质量医药产品可及性。

(九)支持中非企业间的合作,鼓励医疗技术转让,以降低药品、疫苗、器械等医疗产品的价格,增加其可负担性。

(十)进一步加强双方在全球卫生事务中开展包括联合研究在内的协调和相互支持。

(十一)促进民间组织在卫生领域开展交流与合作。双方将在中非合作论坛框架下,共同实施包括民间卫生合作项目在内的“中非民间友好伙伴计划”。

十、非方感谢中方为本次会议所做的精心准备和周到安排,预祝中非卫生合作取得更为丰硕的成果和更大的成功。

 

 

Beijing Declaration of the Ministerial Forum of China-Africa Health Development

 

1. The Ministers in charge of health affairs in China and African countries, as well as representatives from African Union, World Health Organization (WHO), UNAIDS, UNFPA, UNICEF, World Bank, Global Fund to Fight HIV/AIDS, TB and Malaria, and GAVI Alliance, in order to fulfill the commitment of the Beijing Action Plan (2013-2015) which was formulated and adopted by the Fifth Ministerial Forum of the Forum on China-Africa Cooperation (FOCAC) in 2012, met, on the occasion of the 50th Anniversary of the China Medical Team sent to the People's Democratic Republic of Algeria, in Beijing in August 2013 for the Ministerial Forum of China-Africa Health Development.

2. Under the theme of “Priorities of China-Africa Health Cooperation in the New Era”, we have recognized health as a central element of China-Africa cooperation, and its important role in developing China-Africa relations and in promoting friendship among our peoples. We acknowledge the spirit of partnership, the principal of mutual benefit and the shared values of South-South cooperation. We also reviewed previous health cooperation between China and Africa, noted rapid development in recent years, and held discussions and reached consensus on the priorities and ways of health cooperation.

3. We express our appreciation for the important contributions to the people’s health made by China Medical Teams in Africa over the past 50 years, for China’s support to health infrastructure development and health human resources training. All these efforts have contributed to promote overall health development in Africa.

4. We welcome the important role of the China-Africa Cooperation Forum in facilitating health collaboration between China and Africa as a critical platform for collective dialogue and as an effective mechanism for practical collaboration. We are willing to make further efforts to promote discussion on health development issues under the framework of the Forum and establish a monitoring and evaluation mechanism, to enhance the role of health cooperation in the new strategic China-Africa partnershipwhich should be based on a sense of shared responsibility and global solidarity in responding to health challenges.

5. We acknowledge the important role of health in social development. Health is the foundation for comprehensive development of humanity, and should be placed at the center of global social development. We recognize the importance of increasing domestic investment in health from national budgets to promote sustainable health development. We call for the increase of investment from international community to actively support and help African countries to achieve their health-related Millennium Development Goals (MDGs).

6. We call for the prominent positioning of health and health-related issues in the post-2015 sustainable development agenda, including health systems strengthening. We shall continue to support the achievement of health-related targets in the MDGs, fully recognizing the heavy burden on developing countries caused by communicable and non-communicable diseases, and promote universal coverage of health services delivery. We call for urgent attention to maternal and child health, and other health demands related to the development of Africa, and promotion of universally accessible reproductive health services. We call for the attention of international community to the quality, accessibility and affordability of health commodities in developing countries, and joint measures to lower prices.

7. We call for cooperation to be mobilized and tailored to support African Countries’ national plans and priorities, and to be guided by existing African continental strategies and frameworks including the Africa Health Strategy (2007 – 2015), the Pharmaceutical Manufacturing Plan for Africa (PMPA) and its Business Plan (2012), the African Union Road Map on Shared Responsibility and Global Solidarity for HIV/AIDS, TB and Malaria Response in Africa, the Campaign for Accelerated Reduction of Maternal, New Born and Child Mortality in Africa (CARMMA), the Addis Statement on African leadership for Child Survival- a Promise Renewed, to End Preventable Childhood Deaths in a Generation, and the Maputo Plan of Action on Sexual & Reproductive Health and Rights.

8. We support the reforms conducted by WHO to strengthen its role in global health governance.

9. We reaffirm that China and Africa will continue to strengthen cooperation in the health sector. To this end, we will:

.Make concerted efforts to implement health-related issues in The Beijing Action Plan (2013-2015) adopted by the Fifth Ministerial Conference of the Forum on China-Africa Cooperation.

.Develop human resources for health. Promote communication and cooperation between medical institutions in China and Africa, continue to offer scholarships from China to Africa and establish cooperation in key clinical disciplines. Promote cooperation between medical schools and establish collaboration in health education and training and strengthen institutions for management and regulation.

.Promote communication and cooperation between academic and research institutions in China and Africa, establish joint research laboratories and ethical conduct in the medical field, and invite young scientists from Africa to China to carry out academic research and vice versa.

.Support African countries’ health policies, programs and research on universal health coverage, in achieving sustainable, long-term health solutions, including traditional medicine and support strengthening of health information systems.  

. Support the prevention and control of communicable and non- communicable diseases. Strengthen the expanded programme on immunization (EPI) and the fight against vaccine preventable diseases.

VI. Discuss and carry out joint pilot projects gradually, through international cooperation with developing partners, in public health including schistosomiasis and malaria prevention and control as well as on universal access to reproductive health care and universal access to HIV and TB prevention, care, treatment and support.

.Support health infrastructure development including donating modulated easy-to-install General Practice clinics to Africa, adapted to local conditions.

. Promote cooperation in standard setting and inspection of medical products through capacity building of human resources and use of appropriate technology and increase access to quality health commodities.

. Support corporate cooperation between China and Africa, encourage health technology transfer to reduce the price of health commodities including pharmaceuticals, diagnostics, vaccines and equipment, and increase their affordability.

. Further strengthen coordination and mutual support including joint learning in global health issues.

XI.Facilitate communication and cooperation between non-government organizations in the health sector. Through the platform of China-Africa cooperation Forum, we will make joint efforts to implement the “China-Africa friendly civil partnership plan” including non-governmental health organizations.

10. We appreciate the meticulous preparation and thoughtful arrangement for the Forum by China, and anticipate more fruitful achievements and bigger successes in China-Africa health cooperation.

 

 

Déclaration du Forum Ministériel Sino-Africain de

Beijing Sur le Développement de la Santé

1. Les ministres en charge de la santé de la République populaire de Chine et des pays africains, ainsi que les représentants de l’Union africaine, de l’Organisation Mondiale de la Santé, de l’ONUSIDA, du FNUAP, de l’UNICEF, de la Banque Mondiale, du Fonds Mondial de lutte contre le VIH / SIDA, la tuberculose et le paludisme et de GAVI, se sont rencontrés à Beijing, en août 2013 afin de mettre en œuvre le Plan d’Action de Beijing (2013 – 2015), adopté par le 5e  Forum ministériel sino-africain de la coopération en 2012, et à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’envoie de la première équipe médicale chinoise qui avait choisi comme première destination la République Algérienne Démocratique et Populaire.

2. Sous le thème « Domaine clés de coopération sanitaire Sino-africaine dans une nouvelle ère », nous avons reconnu que la santé est élément clé de la coopération Sino-africaine, et joue un rôle important dans le développement des relations et le renforcement des liens d’amitié entre les peuples chinois et africains. Nous reconnaissons l’esprit de partenariat, le principe d’intérêt commun ainsi que la valeur de la coopération Sud-Sud. Nous avons passé en revue la coopération sanitaire entre la Chine et l’Afrique qui a connu un développement rapide ces dernières années, et avons eu des discussions et sommes parvenu à un consensus sur les priorités et les moyens de coopération sanitaire

3. Nous sommes reconnaissant des contributions importantes réalisées en Afrique par les équipes médicales chinoises au cours des cinquante dernières années pour améliorer la santé des populations. Nous apprécions le développement des infrastructures médicales et sanitaires, la formation des professionnels de santé par la Chine qui ont assuré le développement de la santé en Afrique.

4. Nous pensons fermement que le Forum de coopération sino-africain est une plate-forme importante et un mécanisme efficace pour le dialogue entre la Chine et l’Afrique. Il joue un rôle important dans la promotion de la coopération sanitaire. Nous nous engageons à faire plus d’efforts afin de promouvoir le développement sanitaire sous forme de forum, à mettre en place un mécanisme de suivi et d’évaluation des actes, afin de renforcer le rôle de partenariat sanitaire dans la nouvelle relation stratégique. Enfin, nous prenons l’engagement de relever conjointement les défis sanitaire et de promouvoir la solidarité internationale.

5. Nous reconnaissons que la santé joue un rôle important dans le développement social. Elle est aussi la base du développement intégral humain. A ce titre, elle devrait être considérée comme une priorité de développement social mondial. Nous reconnaissons l'importance de l'investissement domestique croissante en matière de la santé par le budget national pour promouvoir le développement durable de la santé. Pour ce faire, nous invitons la communauté internationale à accroître ses investissements dans le secteur de la santé afin de soutenir activement les pays africains dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement(OMD).

6. Nous invitons les gouvernements à accorder une place de choix aux questions de santé dans leurs programmes, même au-delà de l’année 2015, y compris le renforcement du système de santé. Nous continuerons à soutenir la mise en place  des normes liées à la santé dans les OMD. Nous reconnaissons que les maladies transmissibles et les maladies non transmissibles chroniques constituent un lourd fardeau médical pour les pays en développement. Ainsi, devrons-nous assurer une couverture sanitaire universelle équitable. Nous demandons à la communauté internationale d’accorder une attention particulière à la santé maternelle et infantile et de promouvoir la santé de la reproduction. Nous invitons la communauté internationale à plus d’efforts afin de promouvoir l’accessibilité et l’acceptabilité de produits pharmaceutiques dans les pays en développement et de prendre des mesures visant à réduire les coûts.

7. Nous souhaitons que la coopération sanitaire Sino-africaine soit intégrée dans les stratégies et les planifications nationales sanitaires existantes des pays africains y compris planification sanitaire africain (2007 - 2018), fabrication et planification d’action pharmaceutique africain et de son plan d'affaires (2012), responsabilité partagée et situation globale des pays africains contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le Paludisme, action visant à accélérer la réduction de la mortalité maternelle et néonatale en Afrique, déclaration d’Addis pour une promesse renouvelée à la survie et la prévention de la mortalité infantile et Maputo Planification d’action de la Santé Sexuelle et Reproductive et les droits.

    8. Nous soutenons des réformes engagées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) visant à renforcer son rôle clé dans la gouvernance sanitaire dans le monde.

9. Nous réaffirmons que la Chine et l’Afrique continueront d’approfondir la coopération dans le domaine de la santé. Pour ce faire, nous allons :

I. Mettre en exécution conjointement les contenus du « Plan d’action de Beijing (2013-2015) » de la cinquième Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine.

II. Développer les ressources humaines sanitaires. Promouvoir l’échange et la coopération entre les institutions académiques et les institutions de recherche sino-africaines, continuer à offrir des bourses à l’Afrique et à établir des programmes de coopération dans des domaines cliniques clés. Promouvoir la coopération entre les écoles de médecine et établir une coopération en matière de formation et d’éducation, et renforcer les institutions de gestion et de réglementation.

III. Promouvoir l’échange et la coopération, y compris la médecine traditionnelle,  entre les institutions académiques et de recherche en Afrique et en Chine, créer des laboratoires de recherches conjointes et une conduite éthique dans le domaine de la santé et inviter les jeunes scientifiques africains à s’engager dans la recherche en Chine et vice versa.

IV. Appuyer les politiques, les programmes et les recherches à la couverture sanitaire universelle afin de réaliser un développement sanitaire durable et à long terme, et appuyer l'établissement du système d'information de la santé, en particulier pour les naissances et les décès.

V. Appuyer la prévention et la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles. Renforcer le programme élargi d’immunisation et la lutte contre les maladies évitables par la vaccination.

VI. Discuter et effectuer progressivement des projets pilotes et conjoints à travers de la coopération internationale avec les partenaires en voie de développement sur la santé publique, y compris la prévention et le contrôle de la bilharziose et de la malaria, ainsi que l’accès universel au soin de la santé reproductrice, et l’accès universel à la prévention, le soin, le traitement et le support de VIH/SIDA et la tuberculose.

VII. La Chine offrira à l’Afrique des structures de santé modulaires, adaptées aux réalités africaines.

VIII. Promouvoir la coopération entre la Chine et l’Afrique dans le domaine de normes et du contrôle pharmaceutique par la construction des capacités des ressources humaines et l’utilisation de technologies appropriées et augmenter l’accessibilité des produits pharmaceutiques de haute qualité.

IX. Soutenir la coopération entre les entreprises chinoises et africaines, encourager le transfert des technologies sanitaires pour faire baisser les prix des produits de santé, notamment les produits pharmaceutiques, les médicaments, les vaccins et les équipements afin d’accroitre leur disponibilité.

X. Renforcer d’avantage l’harmonisation et le soutien bilatéral, y compris l'apprentissage commun dans les domaines sanitaire.

XI. Promouvoir l’échange et la coopération entre les organisations non gouvernementales du secteur de la santé. Les deux Parties, dans le cadre du forum de coopération sino africain, mettrons en pratique conjointement le projet commun non gouvernemental de partenariat sino-africain, y compris des projets coopératifs sanitaires non gouvernementaux.

10. Nous, ministres et responsables en charge de la santé des pays africains, témoignons notre reconnaissance à la République Populaire de Chine pour la qualité de l’organisation du présent forum, et souhaitons les réalisations les plus féconds et les plus grands succès dans la coopération sanitaire sino-africaine.

相关链接